Arête des cosmiques et traversée des dômes de miage.

Avant la perturbation de cette semaine, avec Philippe, nous nous sommes évadés 3 jours sur les cimes autour de Chamonix. Au programme une course d'acclimatation à la journée, l'arête des cosmiques puis sur deux jours, la traversée des dômes de miage.

 

Notre première journée, le soleil est au rendez vous, nous pensions trouver un peu de fraîcheur en montant à 3800m mais non, là haut aussi les températures sont hautes !! Et c'est avec une grande surprise que j'ai parcouru l'arête des cosmiques sans les crampons à cette période de l'année. Sec, pas de neige, pas de glace ... Cela ne nous a pas empêché de se régaler, de s'émerveiller face à ce panorama magnifique.

Cette arête est très esthétique de part son cheminement entre des gendarmes monolithiques de granit rouge et de part son emplacement au première loge sur le panorama du mont blanc !

Pour Philippe c'est une première, pour moi c'est une classique que je ne me lasse pas de refaire tant c'est beau.

 

La deuxième journée, grand beau encore, le soleil nous accompagne pour une longue marche jusqu'au refuge des conscrits par le sentier haut.

En effet, compte tenu des conditions sèche du glacier, nous ne passerons pas par le glacier de miage pour accéder au refuge.

Nous ferons escale au refuge de tré la tête. C'est un arrêt obligatoire tant l'accueil y est sympathique et bienveillant. A ne pas rater !

Il nous faudra pas moins de 5 heures de marche avec 1500m de dénivelé pour arriver au refuge. Il y a des aires d'oisans dans ces chiffres !! Et oui, quand on va aux conscrits, on s'éloigne des remontées mécaniques de la vallée de chamonix, on retrouve cette montagne authentique. Je me croirai chez moi dans les Hautes Alpes.

 

Le dernier jour, réveil matinal  à 4 heures, après une heure de marche nous prenons pied sur le magnifique glacier de miage vers 3000m, l'enneigement est bien présent, il y a un bon regel, nous progressons sereinement sur le glacier. Les ponts de neige semblent bien solide.

A l'arrivé au col de miage vers 3500m la météo est capricieuse, le mont blanc est complètement pris et le vent est très fort.

On s'interroge sans ce le dire, "Ces dômes vont  ils se laisser traverser ?" Avec Philippe nous avions déjà rencontré ces conditions venteuse au pied du doigt de dieu à la Meije, et nous avions dû renoncer à 60 mètres du sommet.

 

On va bien voir, nous quittons le col et les difficultés commence, une pente de glace à 40° sur 30m pour accéder au premier dôme. Et oui ici aussi les conditions sont sèche, et c'est la glace qui apparaît sous la neige. Nous ne sommes pas surpris, le gardien nous avait prévenu.

L'arête suivante est en bonne condition, par contre l'accès au dernier dôme est en glace.

De la glace sur 40m, on protégera la traversée aérienne avec des broches à glace, Philippe cramponne bien, avec les broches on est en sécurité, nous décidons d'aller au sommet et nous verrons bien si nous continuons ...

Le temps se calme, le vent s'arrête, nous décidons de continuer notre traversée sur l'aiguille de a bérangère, la neige est au rendez vous ...

Pas tout à fait, la partie raide, environ 120m à 40° est en glace !

En prenant notre temps philippe descendra en posant les broches que je récupérerai en descendant.

Puis sommet de la Bérangère.

Et c'est parti pour une longue descente de 5 heures 30 ...

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Taghia

February 20, 2017

1/4
Please reload

Recent Posts

November 6, 2018

Please reload

Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic